Quitte moi

Cher lecteur,

Je me permets aujourd’hui d’écrire un article d’auto-promotion puisque j’ai le grand bonheur de t’annoncer la sortie de mon premier Single « Quitte moi » aujourd’hui ! Il est produit par le label ApplePie et distribué en version dématérialisée sur les principales plateformes de diffusion musicale (streaming & vente en ligne).

Quelques mots sur la genèse de la chanson en Face A de ce single : il y a cette rencontre qui s’avère rapidement être essentielle, structurante, profonde, décisive. Définitive ? Puis une envie qui naît, celle de crier : « Aime moi ! Aime moi de cet amour qui dure éternellement. Nous avons déjà vécu toi et moi, plusieurs vies même. Il n’y a plus rien à prouver, plus rien à craindre non plus. Juste à aimer, aimer à ne plus jamais se quitter… ».

Tu auras sans doute noté, cher lecteur, une incohérence apparente entre le titre de ma chanson et la description que je viens de te faire de l’état d’esprit dans lequel elle a été écrite. Je te laisse découvrir le texte par l’écoute et comprendre par toi même ce qui ne nécessite pas d’avantage d’explications.

Retrouve la, ainsi que le deuxième titre « De la tendresse à revendre », à partir des liens suivants :

Sur Deezer

Sur Spotify

Sur Google Play

Sur Amazon

Sur YouTube

Je serais ravie de connaître ton avis en commentaire de cet article. Par ailleurs, si ces chansons te plaisent et que tu souhaites m’apporter ton soutien, tu peux le faire de l’une (ou de plusieurs) des manières suivantes :

  • Faire écouter ces chansons à tes amies, amis, copains, copines, cousins, cousines, collègues, oncles, tantes, …et toutes les personnes qui te semblent susceptibles de les aimer !
  • Cliquer sur « J’aime » à l’endroit où tu les auras écoutées …et sur toutes les plateformes où tu as un compte actif !
  • Ajouter les chansons à tes playlists et les partager !
  • Suivre ma page Facebook en cliquant, encore une fois (quand on aime on ne compte pas), sur « J’aime » !
  • Venir à mes concerts (toutes les infos sont sur ma page Facebook) !

Pour te remercier de ta fidélité, de tes écoutes et de tes clics (et d’ailleurs même si tu ne cliques pas), je t’annonce d’ores et déjà la poursuite de mes écrits sur l’écriture et la diffusion de chansons avec notamment à venir un article sur la structuration d’une chanson.

A très bientôt !

Tu m’as manqué

Enrouée la voix après deux… hum… presque trois ans de silence ?

Point du tout. Juste un peu intimidée de te retrouver, cher lecteur, comme un ami que l’on revoit après une longue absence.

Je dois te dire que tu n’as pas changé ! A peine un peu vieilli, mais qui est épargné par le temps qui file ?

Moi non plus, enfin je ne crois pas… mais parlons plutôt de toi ! Tu as l’air en forme et ça me fait plaisir. Tu m’as manqué, tu sais. Comment vas-tu ? Bien ? Tant mieux !

Quoi, et moi ?

Oh, tu sais moi… bon d’accord, je te raconte. Comme souvent et comme beaucoup, je me suis laissée entraîner dans une cadence infernale et dans un combat perdu d’avance : j’ai lutté et bataillé pour tâcher de m’épanouir, à pleine vitesse. Contradictoire ? Oui je sais… perdu d’avance, je te l’ai dit. Comment espérer gagner de l’énergie en rognant sur les temps de récupération nécessaires ? Comment imaginer faire rentrer dans mon quotidien et à grand coup de masse un peu de détente et de bien-être ?

J’ai changé de méthode. Enfin, je suis en train. Des mutations sont en cours. Petit à petit car les habitudes ont la peau dure. Mais, doucement, je change de rythme en modifiant mes priorités. J’ai un besoin profond d’autonomie et de liberté, je l’ai expliqué à mon patron quand je lui ai dit au revoir.

Je ne lui ai pas raconté que j’avais des projets et mille envies aussi et, entre autres, celle d’écrire et de faire de la musique. Et que pour cela, j’ai besoin de légèreté et de disponibilité. Temporelle, physique, émotionnelle.

Bon, d’accord, je le lâche le scoop : je prépare un single qui sera prochainement distribué (en ligne) chez tous les bons disquaires (de l’internet). Je prépare des concerts sous forme de deux spectacles différents (je t’en reparlerai). Et aussi, je prépare mon grand retour sur ce blog avec des lectures et des chansons à écouter et à décortiquer.

J’ai tellement de choses à te raconter !

J’ai hâte… enfin non, j’ai envie et je prends mon temps.
Passe une belle journée, cher lecteur, à bientôt !

En passant

Citation LivresOn parle souvent de l’enchantement des livres. On ne dit pas assez qu’il est double. Il y a l’enchantement de les lire, et il y a celui d’en parler.

Amin Maalouf

En passant je ne sais plus où, il y a de cela déjà quelques mois, j’ai aperçu cette citation sur un mur et cédé à l’envie de l’emporter pour venir vous la livrer. Je ne sais pas si de votre côté vous ne les lisez ni n’en parlez (mais que faites-vous sur ces pages si c’est le cas, seriez-vous égarés au hasard d’une recherche sur la toile ?), si vous ne faites que les lire (c’est déjà un beau voyage), si vous les lisez et en parlez par-ci par-là à vos amis ou à une plus large audience. Ce que je sais, en revanche, c’est que pour ma part j’aime les lire et j’aime en parler. J’aime aussi écouter des personnes en parler et éveiller mon envie de les lire. Bref, j’aime les livres et ce n’est pas une surprise pour les habitués de ces lieux.

Maintenant, je dois avouer que ces derniers mois je les lis plus que je n’en parle… alors… quant à les écrire ! C’est pourtant, là aussi, un enchantement, ces heures où les mots coulent à flots et forment des phrases, des paragraphes, des chapitres, des histoires et peuvent ainsi être lus, puis un jour donner le plaisir d’en parler !

En passant, je lève souvent le nez du livre que je lis et regarde ce qui m’entoure. Je me nourris alors des belles surprises que je glane ainsi.

En passant, je viens vous saluer en quelques lignes et ramener un petit peu de vie sur ce blog. La prochaine fois, je ne ferai pas que passer, et qui sait, je viendrai peut-être parler des livres que je lis !

Retour (vers le futur ?)

Be writingHep…
Psst…
Y-a quelqu’un ?!
Toc toc toc… Mais ? Qui est là ?
Je rentre un peu tard je sais, je reviens de si loin… ah non ça, c’est l’italien ! Un peu de sérieux que diable !

Oui, c’est moi, Jérôme Une Plume, et, non, je n’ai pas changé.

Après des mois d’errance auprès d’autres chronophages, je reviens à ces pages trop longtemps délaissées. Il aura fallu attendre les petites heures de la nuit, la démangeaison permanente de ma plume aspirant à courir à nouveau pour que je finisse par lui céder. Avec délectation. Sans sujet aucun, évidemment. Juste l’envie. La belle, saine, grande envie de revenir et de laisser les mots couler, s’organiser, se répandre, s’exprimer… De secouer un peu Une Voix aussi peut-être, par l’exemple plutôt que par la parole. Mais qu’Une Voix revienne faire entendre ses notes par ici ou non, ma plume en tout cas a retrouvé le chemin.

C’est le premier pas, timide, hésitant, encore un peu chancelant, mais déterminé. Déterminé à trouver prendre le temps, à s’offrir à nouveau ce plaisir et à franchir pas à pas les étapes du voyage. Écrire.

Juste quelques mots pour commencer, juste une petite page pour vous saluer, vous demander si vous êtes encore là et reprendre rendez-vous avec vous et avec mes muses. Puis ce seront les réponses aux commentaires ignorés depuis avril et de nouveaux mots, de nouveaux thèmes, et une plus grande liberté encore dans nos choix et nos récits.

A très bientôt.