Je le savais…

candleJe savais que ça ne serait pas sans conséquence, et pourtant je l’ai fait. La sentence ne s’est pas faite attendre : certains lecteurs n’ont pas aimé mon dernier article et m’en ont fait part.

Au moment où j’écris ces mots, me vient une question : « Suis-je sur le point de me justifier pour le choix du [amazon asin=2253134252&text=sujet de mon dernier article&chan=unevoix] ? » Cette question se pose, oui, parce que, si on y réfléchit bien, c’est notre blog et on écrit ce qu’on veut dedans, hein, Une Plume ?!! Mais quand même… L’idée d’avoir semé le trouble dans l’esprit de mes lecteurs les plus assidus me plait bien m’interpelle.

Tant pis j’assume. Depuis plus d’un an maintenant, on se connaît vous et moi. Je vous écris, je vous fais découvrir mes chansons, je me confie parfois. Je vous fais part de quelques-unes de mes lectures, celles qui m’ont touchée, faite rire ou attendrie. Et Une Plume fait pareil (en plus bavard, certes, vous l’aurez remarqué aussi). Je vous ai parlé de quelques romans, certains humant bon la patate douce ou parlant de la langue française avec tendresse. Eh bien figurez-vous – attention, ça va peut-être vous paraître étonnant, incroyable, fou ! – figurez-vous que je ne lis pas que des romans. Je lis aussi des livres culturels, des essais philosophiques, des bouquins de psychologie, et même des livres traitant de – le mot va être lâché – spiritualité ! Si si, je vous assure ! Et le pire – décidément, pauvre Une Voix, elle glisse dans un abîme sans fond – c’est que ça me passionne ! Et le pire du pire du pire – si, c’est possible – c’est que je partage cet intérêt avec Une Plume (La preuve) !

On pourrait ne pas vous en parler, c’est vrai. Après tout, ces livres n’ont pas toujours un style des plus littéraires ni une intrigue des plus palpitantes. Encore que… Posez-vous ces questions en toute honnêteté : Quoi de plus excitant que de découvrir enfin les clefs du bonheur ? Ne sommes-nous pas tous en train de cheminer, à notre manière, clopin-clopant, ramant même parfois, pour débrouiller cette énigme du sens de la vie ? Si c’est le cas et que des livres existent et que ces livres sont intéressants, ils trouvent naturellement leur place sur ce blog !

D’aucuns diront – où penseront et se retiendront de le dire – que pour Une Plume, bon, ok, c’est normal qu’elle lise beaucoup et écrive sur ses lectures, c’est elle la littéraire. Mais Une Voix, hein ? Ne pourrait-elle pas nous parler de musique un peu ?!! C’est son job, zut (Littéralement ce n’était pas zut, mais le zut est plus approprié pour l’écrit vous en conviendrez) !

C’est promis, je vous reparlerai de musique bientôt. Bientôt quand ? Je ne sais pas vous dire. D’abord parce que je ne sais pas lire dans l’avenir (et c’est une bonne nouvelle), ensuite parce nous avons tout notre temps (avec Une Plume nous n’avons pas l’intention d’arrêter ce blog prochainement) et enfin parce que pour l’instant mon humeur est plus à la lecture méditative qu’à la théorie musicale. Sans compter qu’un déménagement récent a enfermé tous mes accessoires de musique et d’enregistrement (sauf ma guitare heureusement) dans des cartons et que je n’ai pas la place pour le moment de les réinstaller – mais ce n’est pas une excuse, j’en conviens.

J’espère, cher lecteur, que tu ne me tiendras rigueur ni de ma difficulté à te parler musique en ce moment, ni des « lectures sérieuses » dont je pourrais souhaiter t’entretenir…

J’espère, cher lecteur, que tu continueras à nous lire avec plaisir malgré le fait que nous ne soyons qu’humaines, Une Plume et moi et arborions beaucoup d’imperfections (Une Plume moins que moi, c’est vrai)…

J’espère enfin, cher lecteur, ne point t’avoir ennuyé avec cet article plein d’états d’âmes. C’est cela aussi le partage et je souhaite continuer de partager avec toi…

A très bientôt… en musiques ou en mots !

2 commentaires

  1. La simple idée du bonheur fait parfois peur aux gens et créé chez certains d’entre eux des réflexes défensifs et c’est finalement une réaction très humaine, basée sur des siècles de désordres, d’injustices, de mensonges, de déchéances et d’idéologies souvent peu positives dans leurs applications pratiques.

    De plus, à une époque devenue vraiment très (trop) matérialiste et beaucoup trop « laïque » à mon goût (après des siècles de religiosités exacerbées, ravageuses et destructrices,l’annihilation totale de la spiritualité qui guette les sociétés matérialistes ne peut amener, à mon sens, que désordre, manque et perdition – la mauvaise application du marxisme en URSS en est un bel exemple !), il est parfois bien difficile de parler de spiritualité avec des interlocuteurs se pensant très « pragmatiques », souvent bien trop enclins à prendre cette qualité ancestrale (la recherche de soi date quand même de la nuit des temps et fut enseignée dans beaucoup de grande civilisations……), donc à prendre cette qualité ancestrale pour une perversion d’aujourd’hui et une inutilité futile de notre époque dite « moderne » – le mot « moderne » étant tout de même dérivé du mot « mode »…..

    Bref……………. Comme disait l’autre, on ne peut pas plaire à tout le monde et cela fait sans doute partie d’un équilibre cosmique qui certainement nous dépasse toutes et tous.
    Pour ma part, je suis très heureux d’avoir lu cet article sur ce blog puisque j’ai fini par acheter ce bouquin de Frédéric Lenoir et que j’en ai presque terminé la lecture. Évidemment, avant cette lecture, je m’intéressais déjà à la spiritualité et je ne considère absolument pas cela comme une tare ! Néanmoins, ce bouquin m’a donné envie d’aller plus loin et je vais certainement peaufiner ma connaissance en lisant d’autres ouvrages cités par cet auteur. C’est mon parcours et, bien évidement, chacun est libre de ne pas acquiescer à cette façon d’appréhender sa recherche personnelle.
    Donc, merci à toi Marie pour cet article fort bienvenu qui m’aura permis de m’enrichir encore un peu plus spirituellement si tant est que je sois « riche » de ce côté-là……. 😉

Réagissez

Utilise Gravatars dans les commentaires - obtenez le votre et soyez reconnus !

XHTML : balises autorisées : <a href=""> <b> <blockquote> <code> <em> <i> <strike> <strong>