Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

Dévoré. J’ai littéralement dévoré ce livre, reçu en cadeau de mon amie Une Plume qui veille à ce que j’aie toujours quelques romans savoureux à me mettre sous la dent.

Mon appétit a immédiatement été aiguisé par le fumet d’une tourte aux épluchures de patates, recette originale inventée par les habitants d’une bourgade de Guernesey pour tromper la faim et la peur pendant l’occupation allemande durant la seconde guerre mondiale. Ce met est le liant, peut-être même le prétexte des réunions d’un cercle littéraire improbable, improvisé  comme alibi un soir où les autorités allemandes surprennent un repas clandestin entre voisins après le couvre-feu.

Après la guerre, un livre, annoté de l’adresse de son ancienne propriétaire, tombe par hasard entre les mains d’un des membres de cette troupe de lecteurs bigarrée. Il sera à l’origine d’un échange épistolaire reliant peu à peu tous les membres du cercle à cette jeune écrivaine britannique, avide d’en apprendre plus sur cette petite communauté et ses conditions de vie lors de l’occupation allemande.

Les lettres échangées tissent le décor de l’île de Guernesey occupée et croquent les traits de caractère de ces personnages hauts en saveurs qui s’affirment peu à peu. Elles sont tantôt rédigées avec humour, tantôt tintées d’amertume. Souvent empruntes de tendresse et de sollicitude. Certaines forment de longues descriptions, d’autres sont brèves et directes à la manière de télégrammes. Au fil des échanges, l’histoire s’installe en douceur, piquée du piment d’une intrigue amoureuse naissante.

Peut-être les livres possèdent-ils un instinct de préservation secret qui les guide jusqu’à leur lecteur idéal.

Je ne sais pas si je suis le lecteur idéal à qui cet ouvrage serait destiné, mais j’en ai goûté et apprécié la fraicheur, la sensibilité et la subtilité. Les dernières pages avalées goulument -un peu trop rapidement pour parler de dégustation, j’en conviens- me laissent un goût de reviens-y qui m’invitent à me renseigner sur d’autres romans du même auteur. Il n’y en aura pas puisque Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates est l’unique roman de Mary Ann Shaffer, publié peu après sa mort en 2008.

Il me faudra cependant peut-être chercher du côté d’Annie Barrows, la nièce de Mary Ann Shaffer, qui l’aida à finaliser le manuscrit quand sa santé devenue défaillante l’en empêchait. Annie Barrows est l’auteur de The Magic Half et de la série pour enfants Ivy and Bean.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.