Vous prendrez bien un peu de ponctuation ?

La ponctuation

Je voulais vous parler, si vous m’y autorisez – et d’ailleurs même si vous ne m’y autorisez pas – d’une institution qui me tient particulièrement à cœur. Elle, qui est si souvent oubliée, dénigrée voire malmenée. Je n’ai malheureusement pas de moyens suffisants pour la défendre, la protéger. Pourtant je lui apporte, dans la mesure de mes possibilités, tout mon soutien.

Lorsqu’elle est négligée notre quotidien devient plat insipide et incertain. Si certains d’entre vous comme moi y sont n’en déplaise à ses détracteurs particulièrement sensibles ils seront forcément perturbés peinés voire choqués par ce paragraphe et je vous assure que mes mains en écrivant ces mots ne peuvent réprimer il faut les comprendre un sursaut de résistance. Je dois donc vous l’avez deviné fournir un effort intense pour ignorer celle qui et je l’en remercie met tous les jours du sel et du poivre dans mon existence de lectrice et de blogueuse.

Elle est parfois également maltraitée ou manipulée abusivement. Parfois je, vous assure ; qu’on lit des choses surprenantes – à son sujet. En résultent forcément, confusion ; incompréhension !!! Voire malentendus fâcheux. Sur cet exemple : l’exercice est difficile. Si feindre l’indifférence est relativement facile ,mimer l’irrévérence m’est pénible;douloureux. J’arrête d’ailleurs immédiatement !

C’est tellement dommage. Ce trésor de notre patrimoine peut apporter à notre communication tellement de nuances, tellement de subtilité. Non, son rôle ne se limite pas, bien que cet aspect fasse partie de sa fonction, à faciliter la compréhension du message. Elle permet aussi d’exprimer ses émotions, sa stupéfaction par exemple ! N’est-elle pas également l’outil idéal pour dire ses doutes, ses interrogations ? Elle permet d’expliquer : ses attributs charmants sont autant d’éléments aidant à la mise en lumière d’une problématique ; les alternatives qu’elle nous offre, autant de moyens. Et nous n’avons vu là qu’une infime partie des possibilités qu’elle nous propose…

Voilà longtemps que j’avais prévu d’écrire un topo en son honneur. C’est la citation de l’image qui illustre cet article, lue sur une page facebook, qui a réanimé cette envie en moi. Je trouve l’exemple de la citation particulièrement brillant et parlant.

Si vous voulez faire une bonne action aujourd’hui, je vous propose de décréter ce jour comme la journée de protection de la ponctuation. Écrivez de jolies lettres riches de virgules et de points de suspension ! Ajoutez des émotions (toutes en nuance) à vos écrits ; elle vous en remerciera… et moi aussi !

3 commentaires

3 commentaires

  1. Çà ne m’étonne pas ! 🙂

  2. « Un baiser peut être une virgule, un point d´interrogation ou d’exclamation. Voici les points essentiels de la ponctuation que toute femme devrait connaître. » Citation de Jeanne Bourgeois ( 🙂 ) plus connue sous le nom de Mistinguett, chanteuse, meneuse de revue et actrice du début du siècle dernier.

Réagissez

Utilise Gravatars dans les commentaires - obtenez le votre et soyez reconnus !

XHTML : balises autorisées : <a href=""> <b> <blockquote> <code> <em> <i> <strike> <strong>