Frissons

Lorsque j’ai écrit le texte suivant, je n’avais pas pensé le mettre en musique un jour. Nous noterons qu’il s’y prête tout de même plutôt bien, avec sa structure régulière de quatrains et ses vers de longueur assez homogène. Une plume ne manquerait cependant pas de remarquer qu’il ne respecte aucune règle de versification!

Un texte écrit sans l’ambition de devenir une chanson, donc. Mais c’était sans compter l’intervention de Philippe Mathieu, qui a le talent de transformer, d’un coût de guitare magique, un simple texte en une chanson magnifique…

Frissons

Le temps passe et l’on se lasse
Il use et fane et broie et casse
Ces émotions, ces frémissements
Ces émois des tous premiers instants

Pourtant je me souviens très bien
Mon cœur affolé contre le tien
Et la première fois où tes mains…
Et la première fois où tes mains…

Mon cœur, mon corps gardent en mémoire
Les frissons des tous premiers soirs
Le feu malgré la maladresse
De nos débutantes caresses

On se connaît maintenant par cœur
Ça n’empêche pas les erreurs
Mais on a en main toutes les clés
Pour l’un et l’autre être comblés

Je crois connaître tes désirs
J’espère te deviner, te lire
Pouvoir faire naître en toi encore
Des envies nouvelles pour nos deux corps

Je veux ressentir à nouveau
Ces frissons entre nos deux peaux
Je veux sentir mes joues rougir
T’entendre crier ton plaisir

Je veux aussi voir dans tes yeux
Le bonheur d’être tous les deux
Je veux enfin qu’en soient bannis
La résignation et l’ennui

Je veux troquer le quotidien
Contre un ciel nouveau chaque matin
J’ai bien assez d’imagination
Et de fantaisie à ma façon

Et si je viens à en manquer
Et si j’arrive à court d’idées
Aide moi à me dépasser
Aide moi à nous retrouver

 

Une voix – 20 Novembre 2007

Mis en musique par Philippe Mathieu, chanson en écoute ici.

4 réflexions sur « Frissons »

  1. Merci beaucoup ! Je vois que vous prenez soin de vos commentateurs et que vous essayez même de répondre à leurs questions absconses….. 🙂
    J’espère, par ailleurs, ne pas trop rester tout seul à commenter. Y’a tellement à dire et à partager sur ces thèmes de l’écriture et de la chansons que ce serait dommage…..

  2. ………………… Point de « guitare magique » sans « inspiration textuelle magique » ! 😉
    Tout cela n’est finalement qu’une connexion de créativités basées sur deux vecteurs d’une énergie partagée ….. ???? 🙂
    Et, pour préciser ce que je viens d’écrire et pour celles ou ceux qui se poseraient des questions : ce très beau poème ne s’adresse absolument pas à moi !!! 🙂

    Mais, puisqu’il peut être utile d’expliquer un peu comment tout cela s’imbrique entre auteur et compositeur, voici l’histoire telle que je l’ai vécue : Marie, qui est assez prolixe en matière de bons textes, avait déposé celui-ci (et d’autres…) sur un site de partage entre compositeurs et textositeurs ( 🙂 ) et je suis tombé dessus un peu par hasard (mais y’a jamais de hasard n’est-ce pas….) et ce magnifique poème a vraiment parlé à ma petite inspiration musicale. En quelques heures, la musique collait aux paroles et une nouvelle chanson était née. Même si le texte ne respecte pas vraiment les règles établies de versification, il s’est très bien harmonisé avec la musique qu’il m’a inspirée. Parfois les règles peuvent aussi être détournées pourvu que ça sonne et que ça nous « parle ».
    Je me dois de préciser également, et cela sans fausse modestie, que, même si je peux parfois exprimer certaines choses en musique, je ne me considère que comme un « vecteur », un « canal »; comme une espèce de « poste de radio animé » qui, réglé sur une certaine fréquence, « attrape » des ondes qui forment une musique sur une idée, un thème choisi, ou, dans ce cas précis, ce très beau poème de Marie. D’où ma question récurrente : mais d’où t-est-ce quelle vient l’inspiration ??? Parce que moi, je voudrais absolument connaître le nom et la fréquence exacte de cette station de radio !! 🙂 ……… Il parait, toujours selon « Marie : Une Voix » que cela fera sans doute l’objet d’un article ultérieur……… cela répondra-t-il à ma question ?…….. espérons le…. 🙂

    • Bonjour Philou, l’inspiration, nous en reparlerons, c’est promis… quant à savoir si Une Plume ou moi même saurons répondre à cette question, c’est une autre histoire. N’empêche que nous pouvons difficilement éviter d’évoquer le sujet (et sans doute en parlerons nous plus d’une fois!) d’une part parce que tu nous l’as demandé et d’autre part parce que ça me parait un sujet tout indiqué au regard du thème de notre blog! Je m’en remets donc à ta patience car nous nous en occuperons… quand nous aurons l’inspiration 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.